Les technologies riches


précédentsommairesuivant

B. OpenLaszlo

Suite de cet article sur les technologies riches avec la solution open source OpenLaszlo.

OpenLaszlo
OpenLaszlo

B-1. Historique

A l'automne 2001 est lancé le projet LPS (Laszlo Presentation Server) qui, dès 2002, aboutit sur une première version. En 2003, LPS se développe et apparait dans certaines applications (Yahoo, Earthlink). En 2004, le projet offre une seconde version et le projet devient open source. En 2005, le projet change de nom pour s'appeller OpenLaszlo et sort la troisième version de sa plateforme. Enfin, début 2007, OpenLaszlo sort en version 4, dernière à ce jour.

B-2. Présentation

OpenLaszlo est une plateforme de développement d'applications riches. Projet open source, cette plateforme est présente depuis 6 ans et a donc une implantation plus grande que ses concurrents. Ses applications sont développées via une solution qui produit par la suite des applications lisibles avec Flash Player.

B-3. Le principe

Comme de nombreuses technologies riches, le principe d'OpenLaszlo est de décrire des interfaces via un langage basé sur une grammaire XML, appelé le LZX, et un langage de script pour décrire les actions et événements, le Javascript. Le serveur Laszlo peut être utilisé pour compiler directement le code et fournir une application dynamique. Ce serveur est basé sur la technologie Java, en l'occurence une servlet. Tout ceci présente certains avantages, comme la non dépendance à un système d'exploitation. Un autre moyen est de pré-compiler l'application vers un fichier swf : il ne sera alors plus possible d'interagir avec des Web Services par exemple. Le choix de la technologie Flash s'est imposé au vu de la qualité des interfaces produites, mais ceci pourrait changer à l'avenir. Le principe du SDK est présenté ci-dessous : le code source est compilé, produit un binaire qui est interprété par la servlet d'OpenLaszlo qui envoie la réponse au requêteur.

Principe d'OpenLaszlo.
Principe d'OpenLaszlo.

Il est à noter que depuis sa sortie en version 4, OpenLaszlo peut aussi générer la même application en DHTML (HTML, CSS et Javascript) et ce sans modification du code !

B-4. Les outils

Il n'existe pas réellement d'outils pour développer en LZX. Le code source peut être écrit avec votre éditeur de textes favori (NotePad ?) puis compilé avec le SDK d'OpenLaszlo disponible gratuitement.

B-5. Les exemples

Voici quelques exemples d'applications développées avec OpenLaszlo :

B-6. Les points forts

De par son ancienneté (version 4), OpenLaszlo propose une architecture éprouvée. Open source et gratuit, il profite également d'autres avantages : multi plateformes et simple de prise en main grâce à une grammaire XML. Les applications créées ont une vraie richesse et l'on retrouve tous les nouveaux comportements : drag'n'drop, menus déroulants, effets, etc.

OpenLaszlo se pose donc comme une solution gratuite et open source de création d'applications riches. On peut aussi le considérer comme une alternative à Flex pour ce qui est de générer des fichiers Flash.

B-7. Liens, pour en savoir plus

B-8. Récapitulatif

Solution open source de création d'applications riches, OpenLaszlo propose depuis longtemps une structure simple et gratuite. Mais on peut se poser la question de son évolution et de sa capacité face aux grosses écuries (Adobe, Microsoft).Depuis sa version 4, OpenLaszlo semblerait vouloir s'ouvrir vers d'autres plate-forme comme les mobiles et en ne proposant pas forcément une compilation en Flash mais aussi en DHTML.


précédentsommairesuivant

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2006-2007 Fabien Deshayes. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.